À propos

Pourquoi ce carnet ? Parce que, chaque jour, le monde me fait grincer des dents. Parce que 140 caractères, c’est trop court. Parce que les pages mortes et groupes inutiles m’ennuient.

Parce que mon identité ne m’appartient déjà plus.

Sinistre ?

Oui, je suis une sinistre grincheuse gauchère de gauche un peu gauche, pas très adroite voire parfois maladroite. Vrai aussi que je m’allie d’ironie mais ne salit ni mes amis ni mes ennemis.

Enfin, j’hésite encore à savoir si je suis une artiste folle ou une artisane obsessive. Je m’attache et m’accroche à ce qui est vrai, simple, beau, naturel, intelligent, intègre.

Intentions

Je n’ai trouvé rien de mieux qui puisse définir et résumer mes intentions que ce mot au lecteur de Michel de Montaigne :

Voici un livre de bonne foi, lecteur. Il t’avertit dès le début que je ne m’y suis fixé aucun autre but que personnel et privé ; je ne m’y suis pas soucié, ni de te rendre service, ni de ma propre gloire : mes forces ne sont pas à la hauteur d’un tel dessein.

Je l’ai dévolu à l’usage particulier de mes parents et de mes amis pour que, m’ayant perdu (ce qui se produira bientôt), ils puissent y retrouver les traits de mon comportement et de mon caractère, et que grâce à lui ils entretiennent de façon plus vivante et plus complète la connaissance qu’ils ont eue de moi. – Michel de Montaigne, Les essais I

Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :